Bienvenue sur le site du projet tsuareg

TSUAREG « Mise en place de la partie montante de l’alerte aux tsunamis dans l’arc Antillais»

Contexte :

L’objectif du projet TSUAREG est de finaliser, structurer et coordonner la mise en place  du système de détection instrumentale et de transmission d’alerte aux tsunamis dans l’arc des Antilles, en coordination avec les partenaires régionaux. Il constitue une réponse ambitieuse de la France au système d’alerte aux tsunamis de la Caraïbe (SATCar) qui se met en place dans le bassin Caraïbe sous l’égide de l’UNESCO et sa commission océanographique internationale pour la Caraïbe (COI Caraïbe). Ce projet contribuera à améliorer significativement la surveillance sismologique des départements français des Antilles.

Un système d’alerte aux tsunamis s’organise en deux phases. (1) L’alerte montante consiste à détecter les séismes et les tsunamis aves les instruments de détection (sismologiques et marégraphiques) et à transmettre ces informations vers le centre d’alerte régional. C’est à ce niveau que se place le rôle des scientifiques. Le centre d’alerte régional lance, si nécessaire, une alerte aux autorités de chaque pays. C’est la seconde phase, (2) l’alerte descendante, que doivent prendre en charge les service de sécurité civile en coordination avec les collectivités locales, afin d’aviser les populations du danger et les évacuer du littoral.

 

Objectifs :

Ce projet se focalise sur la partie montante de la chaîne d’alerte aux tsunamis pour le SATCar dans l’arc Antillais. Sous l’impulsion de l'Unesco, une nouvelle synergie s’organise entre les pays de la Caraïbe et, a fortiori, les pays de l’arc antillais, pour le partage des données, des compétences et de l’expérience. Les équipements installés lors de TSUAREG seront exploités par le centre d’alerte, qui nous transmettra en échange une alerte fiable. Les données, en particulier sismologiques, seront aussi utilisées pour moderniser la surveillance sismique des Antilles, par les trois organismes opérateurs de réseaux sismologiques partenaires de ce projet (OVSM/IPGP, OVSG/IPGP, SRC/UWI).

 

Activités :

Le projet se développe suivant 4 actions complémentaires :

(1) L’instrumentation scientifique nécessaire à la détection des séismes et des tsunamis dans tout l’arc des Petites Antilles afin de compléter les réseaux existants : acquisition, installation transmission de 6 stations sismologiques multi-paramètres et 5 stations marégraphiques (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Antigua, Carriacou, Sainte Lucie, Dominique).

(2) L’acquisition et la mise en route du centre de réception satellitaire (hub) de l’OVSM/IPGP, miroir de ceux qui sont déjà opérationnels en Guadeloupe (OVSG/IPGP) et à Trinidad (SRC/UWI), permettant  l’intégration des données des nouveaux instruments en garantir la transmission des données en cas d’inopérabilité des réseaux classiques (lors d’un séisme majeur ou d’un cyclone par exemple). Les données seront transmises au centre d’alerte tsunami. Elles sont aussi analysées et interprétées dans chaque observatoire pour la surveillance sismique opérationnelle.

(3) L’acquisition de 3 automates de gestion de l’arrivée de l’alerte, transmise par le Centre d'alerte au Tsunami à MétéoFrance et que Météo-France devra traiter en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

(4) Le financement des missions aux ateliers de travail et aux réunions plénières annuelles du SATCar pour les représentants français

 

Partenaires :

  • l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Martinique (OVSM/IPGP).
  • l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP).
  • le Seismic Research Centre de l’Université des West Indies (SRC/UWI, Trinidad et Tobago).
  • l’Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Guadeloupe (OVSG/IPGP).
  • le Conseil Général de la Martinique (CGM).
  • le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine (Shom).
  • Météo France Antilles Guyane (MF-AG).

Eléments clés :

Durée du projet : 2 ans à partir de novembre 2011.

Date de démarrage effective : janvier 2011.

Budget : 2092 208 €, dont 1 533 071€ financés par Interreg Caraïbes IV

Porteur du projet : Observatoire Volcanologique et Sismologique de la Martinique (OVSM/IPGP)

Emplois directs créés en Martinique durant le projet : 3 (2 ingénieurs, 1 gestionnaire)

Contact : Valerie Clouard ( This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. )


Actualités Tsuareg

Partenaires Tsuareg